Jardin d'ornementJardiner en automne

Maîtrisez la vigne vierge

Plébiscitée pour ses couleurs automnales qui subliment la façade de la maison ou transforment une tonnelle, une pergola ou encore un vieux mur du fond du jardin en atout, la vigne vierge (Parthenocissus) est une puissante grimpante. Surveillez sa croissance et taillez-la au moins deux fois par an pour limiter son extension.


Quand tailler la vigne vierge ?

Cette liane de croissance rapide peut rapidement se montrer très envahissante. Parvenues jusqu’au toit, ses jeunes pousses ont la fâcheuse tendance à boucher les gouttières ou à s’immiscer sous les tuiles, pouvant même les soulever. Taillez-la avant que ne surviennent les problèmes.

Taille d’hiver

Effectuez une première taille de la vigne vierge après la chute des feuilles. Vous avez jusqu’à la fin de l’hiver, de février à début mars, pour mener à bien cette opération. Pendant le repos végétatif, la ramure mise à nue offre une excellente visibilité sur l’enchevêtrement des rameaux ; les risques d’erreurs sont limités.

Taille pendant la végétation

Une seconde taille d’entretien plus légère, effectuée à la cisaille après la pousse printanière, entre la fin le mois de mai et début juillet, est généralement nécessaire pour désépaissir le feuillage et maîtriser pleinement la vigueur de la vigne vierge. Suivant les régions, une dernière taille peut même être envisageable en début d’automne  pour redonner de l’allure.


Comment la tailler ?

A l’aide d’un sécateur, commencez par dégager les volets, les fenêtres et les gouttières. Une bonne coupe 50 cm en-dessous de ces éléments du bâti est une marge aussi confortable qu’esthétique pour éviter que la vigne vierge ne se faufile partout, en particulier sous les tuiles et qu’elle n’envahisse d’autres plantes grimpantes proches ou qu’elle parte à l’assaut du toit.

Conservez les branches principales (les charpentières) ; mais raccourcissez toutes les branches latérales. Gardez une épaisseur régulière de frondaison de 15 à 20 cm au maximum pour renforcer l’esthétique de la façade et le rôle tampon de la vigne vierge (isolation contre le froid, le chaud et l’humidité).

Attention aux ventouses !

taille vigne vierge automne
Ventouses de Parthenocissus tricuspidata, © Maggie, Flickr

Comme le lierre, une autre grimpante vigoureuse bien adaptée elle aussi à recouvrir un vieux mur, la vigne vierge s’accroche à son support au moyen de puissantes ventouses.

Contrairement à ce que l’on croit souvent, ces accroches ne détériorent pas la façade sur laquelle elles ne font que prendre appui. Par contre, si vous décollez une branche de vigne vierge du mur, vous détruisez inéluctablement ses ventouses. Cette partie de la plante sera incapable ensuite se refixer seule au support, les ventouses se développant uniquement sur les jeunes branches de la vigne vierge.

Il faudra donc malheureusement se résoudre à supprimer toute branche décollée du mur !

Tags

Bruno Nunez

Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer