Automne au jardinJardin d'ornement

A l’ombre des grands arbres, quel couvre-sol installer ?

A l’ombre, les plantes couvre-sol disposent de conditions de culture rendues plus difficiles qu’ailleurs par la concurrence des grands arbres ou des arbustes qui les dominent. Ces vivaces n’ont pas d’autre choix : il leur faut s’adapter au manque de lumière et à des besoins nutritifs faibles. Quelles plantes couvre-sol installer dans un massif ombragé ?

Manque de lumière

Les feuilles et branchages des arbres et arbustes tamisent les rayons du soleil et atténuent la chaleur habituellement appréciée des plantes. L’absence de soleil n’est généralement pas un problème en soi. L’été, ses rayons occasionnent en effet des brûlures sur les feuillages les plus fragiles. En revanche, le manque de lumière est bien plus problématique, car il impacte directement le processus de photosynthèse. Les plantes couvre-sol d’ombre doivent donc être capables de s’épanouir en se contentant d’un minimum de lumière.


Concurrence racinaire féroce

L’absence de lumière n’est pas la seule problématique de l’ombre. La concurrence racinaire, liée au couvert végétal à l’étage supérieur, en est une autre ! Aux pieds de grands arbres ou d’une haie d’arbustes, cette concurrence au niveau du sol est telle que l’approvisionnement en eau et en nourriture des plantes tapissantes est limité. C’est pour cette raison que la majorité d’entre elles voient leurs fleurs éclore au printemps, au moment où les feuilles des arbres caducs ne sont pas encore développées et qu’elles peuvent alors bénéficier à la fois d’un maximum de lumière douce et de généreuses pluies.


Quand planter les vivaces couvre-sol ?

La meilleure période est à l’automne. En cette saison, l’enracinement est meilleur. Pendant la première année suivant vos plantations à l’ombre, arrosez ensuite vos vivaces couvre-sol de façon régulière. Leurs racines maintenues au frais pourront ainsi s’installer et ces plantes seront alors aptes à puiser seules leur propre nourriture. En complément, apportez un peu de compost à la fin de la saison hivernale afin de donner un petit coup de fouet.


5 plantes couvre-sol adaptées à l’ombre

Le myosotis du Caucase (Brunnera macrophylla)

Robuste, cette plante d’ombre développe un élégant feuillage vert en forme de cœur à la texture gaufrée ou, dans le cas des variétés panachées, parsemé de jolies feuilles argentées traversées de nervures vertes.

Ses panicules constituées de fleurs bleues apparaissent en avril et s’élèvent à 50 cm de hauteur. Supprimez-les dès la fin de la floraison afin de favoriser la future.

Parfaitement rustique, le Myosotis du Caucase tolère des froids jusqu’à -20°C. Pensez simplement, lors de la plantation, à enrichir sa terre à l’aide d’un terreau de feuilles. Cette vivace apprécie en effet des conditions de culture les plus proches possibles des zones boisées dans lesquelles elle pousse spontanément. Elle possède aussi des vertus répulsives contre le ver de framboise lorsqu’elle est installée en couvre-sol d’une haie de framboisier tout en limitant les pousses d’adventices.

plante couvre sol ombre myosotis
© Hans Braxmeier, Pixabay

La petite pervenche (Vinca minor)

Cette plante forme rapidement un vaste tapis à même d’offrir une belle couverture du sol. Il faudra néanmoins veiller à la contenir car elle a tendance, quand elle se plait, à devenir invasive. Cette fine pervenche offre un matelas de fleurs bleues, plus nombreuses sur les parties ensoleillées.

L’espèce Alba présente quant à elle la particularité de proposer des fleurs blanches. Les feuilles affichent une teinte vert luisant du plus bel effet. Vinca Minor n’a pas d’exigence particulière concernant le sol qui l’accueille et, rustique, elle résiste à des températures de -20°C.

plante couvre sol ombre humide
© Hans Braxmeier , Pixabay

Le géranium macrorrhizum

Les Géraniums (photo en couverture) sont des vivaces couvre-sols incontournables des jardins à l’ombre ! Macrorrhizum est un grand classique. Ses fleurs printanières (juin) affichent une teinte rose pétillante. Cette floraison éclatante s’estompe tout l’été lorsque la chaleur écrase le jardin mais revient sur la pointe des pieds dès la fin de l’été. Le feuillage de Macrorrhizum présente un bel aspect velouté, virant parfois au rouge vif en automne.

Ce géranium vivace ne se préoccupe ni du soleil, ni de la sécheresse du sol et supporte très bien les -20°C. Parfaitement flexible, il se plait aussi bien en pleine terre qu’en pot.


La pulmonaire (Pulmonaria longifolia)

Impossible de ne pas succomber à l’élégance du feuillage de cette vivace d’ombre aux feuilles allongées vert foncé ou vert pâle ponctuées de blanc. Les fleurs, quant à elles, sont d’un bleu intense, roses, rouges ou blanches selon la variété choisie.

Pulmonaria pousse spontanément dans les sous-bois riches en humus où elle apprécie les sols désherbés. Arrosez-la généreusement puis paillez le sol après la plantation. Répétez ces gestes régulièrement tout au long de la première année. Vous la conserverez plus longtemps en sol frais, à l’ombre tout l’été. Tout aussi rustique que les précédentes, la pulmonaire résiste jusqu’à -20°C.

plante couvre sol ombre pulmonaria
Petra Göschel, Pixabay

L’épidémium, la fleur des Elfes (Epimedium )

Un nom comportant un soupçon de magie qui en dit long sur le pouvoir d’attraction dont jouit cette plante ! La fleur des Elfes couvre généreusement le sol de son élégant feuillage en forme de cœur. Au printemps, apparaissent de jolies petites fleurs jaunes, roses ou blanches et rouges qui embellissent le jardin une partie du printemps (mois d’avril et de mai). Nettoyez les fleurs et les feuillages anciens début mars pour que de nouveaux puissent ensuite se développer. Bien que sa croissance soit lente, l’épimédium formera au fil du temps un tapis XXL.

plante couvre sol ombre epimedium
© Raj, Flickr

Mis à jour le Nov 5, 2019 @ 17 h 40 min

Tags

Céline Amirault

Passionnée par les plantes, la décoration extérieure et tout ce qui touche de près ou de loin au jardinage, je partage avec vous des conseils relatifs à tous ces domaines. Ecrire, lire, jardiner et prendre soin de ceux qu’on aime : ne serait-ce pas, après tout, la recette parfaite du bonheur ?

2 commentaires

  1. merci pour cet article , une autre plante très interessante pour l’ombre claire et fraîche , le bégonia vivace grandis Evansiana
    J’ai envoyé à Bruno un petit article sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer